Smile more, worry less

Il y a quatre-vingt onze jours j’étais à l’aéroport avec mes soeurs et mon beau père prête à décoller pour une année entière. Une fois dans l’avion toute seule, je me sentais juste très impatiente de commencer cette aventure. Attérissage 8 heures plus tard la première chose que je me suis dite c’est « qu’est ce que je fais là, qu’est ce qu’il m’a pris de partir comme ça? » Partir c’était une idée, un rêve un peu fou, parce que j’avais un appart, un boulot, une vie agréable. Et c’est toujours plus facile de rêver que de réaliser.  Mais j’ai entamé les démarches. Et 4 mois plus tard je me suis retrouvée sur ce siège « 32 J » pour vivre un an à 6000 kilomètres de chez moi dans un pays où je ne comprenais rien (oui on va pas se mentir). Mais 3 mois plus tard je vais bien. Vraiment bien, je me sens épanouie dans ce pays qui n’est pas le mien., dans cette famille qui n’est pas mienne mais que j’apprends à connaître chaque jour. Je ne les remercierais jamais assez de me permettre de vivre cette aventure en m’accueillant chez eux pour prendre soin de leur fille chaque jour.  Simplement de m’avoir fait confiance sans même me connaître.

Chaque jour j’évolue dans un milieu qui m’était totalement inconnu il y a tout juste 3 mois. Mais qui ne s’est jamais dit une fois dans sa vie « J’aimerais partir loin et tout quitter ».  Attendre le bon moment, est-ce qu’il existe vraiment ? Oui bon d’accord plus facile à dire qu’à faire, mais si je l’ai fait tout le monde peut y arriver. J’avais depuis si longtemps envie de vivre à l’étranger, mais à part dans mes pensées les plus folles j’étais incapable de croire cela possible. Premièrement je suis une grande stressée depuis petite j’ai des plaques d’eczéma Oui le truc moche et tout rouge qui apparait et disparait sur mes mains et mes bras sans que je puisse rien y faire. Alors partir seule et vivre loin de chez moi pendant un an jamais de la vie. Pourtant je suis là et tout va bien, il y a des jours avec et des jours sans, évidemment. Mais je l’ai fait !

Être loin

Oui la distance c’est pas toujours facile autant pour ma famille que pour moi. Car c’est un changement qui ne change pas uniquement ma vie mais aussi celle de mon entourage… C’est certain que mon bien être et mon aventure ne seraient pas les mêmes sans eux de l’autre côté de l’Atlantique. C’est rassurant de voir que les choses ne changent pas, et qu’ils continuent de me soutenir jour après jour. Et je vais te dire un truc que tu n’es pas sans savoir, mais la distance ça rapproche. Je n’avais jamais eu autant ma mère au téléphone !

En tout cas, un quart de l’aventure de faite (ou pas) mais bel et bien un quart d’année qui vient de s’écouler depuis mon arrivée aux États Unis. Déjà beaucoup de joie, beaucoup de rires, beaucoup de rencontres. Quelques coups de mou, de grands projets, de nouveaux rêves… Je vis pleinement chaque journée et c’est incroyable, les semaines qui arrivent me réservent de belles choses et j’ai hâte de les découvrir.


Mon Anglais progresse et c’est agréable de voir la différence. Il y a encore beaucoup de travail mais l’immersion est la meilleure chose qui soit pour apprendre.

Le mois d’avril est bien entamé nous avons fêté Pâques comme il se doit chez les parents de mon host. C’était très sympa ce repas et la chasse aux oeufs pour ma kid qui est la seule petite fille de la famille c’était assez drôle. L’ensemble de ma host famille est adorable autant mes host parents que les grands parents.

Pour ce qui est du temps c’est toujours très bizarre ici, le premier jour de printemps nous avons eu de la neige et pas juste quelques flocons… On arrive presque mi avril et le baromètre ne dépasse pas les 10 degrés, c’est prévu pour la semaine prochaine je croise les doigts.

D’autre part laisse moi te dire ce que j’aime ici : première chose c’est m’émerveiller de tout, partir en week-end dès que possible même tout près d’ici. En France c’est bien différent. Il y a ce côté « je suis chez moi » qui fait qu’on part pas découvrir une ville et pourtant il y a pleins de belles choses à voir en France. Mais ici c’est différent et puis les jours sont comptés. Rien que d’avoir ce genre de conversation me rend rêveuse :   « Qu’as tu de prévu pour le week-end ? » Et tu réponds simplement sans prétention : « Je vais a Boston avec une amie et toi ? ». HAHA

Ensuite inévitablement la gentillesse des gens, je l’avais lu et entendu à plusieurs reprises et c’est vrai, oui il y a des exceptions mais c’est vrai pour une grande majorité. C’est incroyable, j’arrive de Paris donc forcément c’est un réel choc pour moi. Exemples : je suis dans la rue j’attends mon Uber, un couple passe et me demande si ça va et si j’ai besoin d’aide, et c’est comme ça partout, tout le temps. À New York quand je demande mon chemin 2 cas de figure : on m’indique précisément ou presque on m’accompagne si c’est tout près ; ou bien la personne cherche sur son téléphone pour me donner une réponse. C’est pas à Paris que tu vois ça !


Trois mois plus tard je n’ai pas vraiment de réponse à la question : qu’est ce que je fais ici. J’ai simplement conscience qu’à un moment donné, la mort frappe… beaucoup trop vite parce qu’au fond, on a laissé filer la vie… « La vie ce n’est pas avoir et obtenir, mais bien être et devenir. Quelques instants avant de mourir, vous n’allez pas vous remémorer tous les diplômes, les médailles, les trophées, les exploits professionnels que vous aurez reçus et accomplis. Vous n’allez pas vous remémorer tous les biens que vous avez possédés, mais les gens que vous aimez, avec qui vous avez passé de bons moments. Vos plus grands regrets seront de ne pas vous être réconcilié avec telle personne, de ne pas avoir accompli vos rêves ou de ne pas avoir juste essayé. »

Des  bisous , Elo

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s