Un anniversaire pas comme les autres

 

La famille fait partie des choses les plus importantes dans la vie, et vivre loin de ceux qui vous sont chers est parfois difficile. Que ce soit pour une nouvelle carrière professionnelle, par amour ou bien par simple désir d’aller voir si l’herbe est plus verte dans le pré du voisin… Parfois, la vie fait que nous sommes obligés de partir et de vivre loin de ceux qui nous ont vu grandir. Être loin de chez soi c’est se libérer, et avoir l’occasion de déployer ses ailes.  Être loin c’est aussi se poser des questions sur son choix de vie. On se demande souvent si on a fait le bon choix en quittant sa famille pour se lancer dans cette aventure. Mais n’oublions jamais que les jours tristes s’en vont! Et je ne pourrai jamais oublier non plus le fait que, quoi qu’il advienne, il y aura toujours une maison, un chez-moi, qui m’attend. Et ça, c’est vraiment une pensée réconfortante !

Bon du coup fêté son anniversaire à l’étranger, c’est différent. D’une part 6h le décalage mais en fin de compte, ça fait un anniversaire extensible, non? Pas folle la guêpe!

Passons, tout ça pour dire que d’années en années j’ai pas l’impression de changer tant que ça. Surtout avec ma petite taille et mon visage d’ado ! Quand bien même, j’évolue dans bien des domaines. Alors oui, cette année aura une saveur particulière… Fêter son anniversaire à 6000 km de ma famille, je dois vous avouer que c’est un peu dur, car au fond je n’ai envie que du merveilleux gâteau au chocolat de ma maman et d’un gros câlin. Mais les choses changent, on grandit, on part loin, on se débrouille (du moins on essaye…) et ce n’est pas pour autant que c’est moins bien c’est simplement nouveau. J’ai la chance d’être bien entourée je me sens ici comme chez moi grâce à ma charmante famille d’accueil. Nous avons fêté mon 26ème anniversaire ensemble j’ai eu mon American Birthday Cake, des bougies et une chanson cela suffit pour me faire oublier que je suis loin des miens. Être HA-PPY ! 

Depuis le début de cette aventure j’ai rencontré des personnes formidables, vivre loin de chez soi c’est avoir des amis qui font tout leur possible pour que  tu te sentes au mieux quand tu es avec eux. D’ailleurs, dans ce genre d’expérience nos amis deviennent un peu notre famille de remplacement. Ça aide d’être sur même fuseau horaire quand on a envie de parler ! Il ne faut pas avoir peur de l’inconnue j’ai lu quelque part derrière la peur se cachent des opportunités de grandir. Il ne me reste qu’une chose à faire : continuer 

 


Petites adresses du week-end 

Iron Rooster au 12 Market Space, Annapolis, MD

Musée Smithsonian National Portrait Galley au  8th St NW & F St NW, Washington, DC 

Sprinkles Cupcakes au 3015 M St NW, Washington, DC 

 Brunch : The Bird au 4219, 1337 11th St NW, Washington, DC 


 

 


L’être humain a peur de la vie et il est surtout en quête de la sécurité de l’existence. Il cherche, tout compte fait, davantage à survivre qu’à vivre. Or survivre, c’est exister sans vivre… et c’est déjà mourir – L’oracle della Luna – Fredéric Lenoir

Les voyages changes le regard que nous portons sur nous-mêmes et sur notre vie – L’oracle della Luna – Fredéric Lenoir

Pour la plupart des hommes, le bonheur ne devient concret que lorsqu’il est perdu – La parole perdue – Frédéric Lenoir


 

Bisous  ♡

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s